COPYRIGHT © 2013-2021 Charente Périgord (le blog) ; Tous droits réservés.

Tous textes publiĂ©s sur ce "BLOG" sont et deviennent la propriĂ©tĂ© du blog Charente PĂ©rigord, Ă©tant Ă©crits et publiĂ©s par nous, sous notre nom de domaine et ne peuvent ĂŞtre diffusĂ©s ou rĂ©utilisĂ©s sans le consentement des blogueurs administrateurs et propriĂ©taires de Charente PĂ©rigord (https://www.charenteperigord.fr/ ou  https://www.facebook.com/charenteperigord/).

Le BLOG, où sont diffusées tous nos articles, étant existant depuis 2013, appartient au dit blog "https://www.charenteperigord.fr/" et ses propriétaires administrateurs, qui sont, par conséquent, les éditeurs des textes déposés librement sur ce dit blog, selon les articles du code de la propriété intellectuelle. Les textes diffusés ne peuvent donc être supprimés et/ou réutilisés sur une autre plateforme ou moyen de diffusion sans le consentement des administrateurs-éditeurs de ce blog.

Nous écrivons nous-même nos textes et publions nos propres photos. Nous pouvons aussi reprendre des morceaux de textes ou d'articles de d'autres sites ou de Wikipédia, pour illustrer ou appuyer nos articles. dans ce cas, nous nommons les auteurs et mettons des liens vers les textes d'origine afin de respecter le droit d'auteur. Si toutefois cela dérange, merci de nous contacter et nous retirerons les parties qui vous appartiennent, si c'est le cas.

  • Noir Facebook IcĂ´ne
  • Noir IcĂ´ne Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir IcĂ´ne YouTube
  • Gris Facebook IcĂ´ne

🎯 La princesse de Chalais & Talleyrand-Périgord




L'enfance charentaise périgourdine du diable boiteux.

Le Château de Chalais, en Charente, fut la demeure de la famille des Talleyrand-Périgord, princes de Chalais du début du 14ème siècle jusqu’en 1883 . Si l’image de ce château demeure encore vivante de nos jours, on le doit à Charles-Maurice de Talleyrand Périgord qui y passa trois années de sa vie, de 1758 à 1760, auprès de son arrière-grand-mère, la princesse de Chalais, cette petite fille de Colbert qu’il admirait profondément. En quelques pages émues, au début de ses Mémoires, il relate cette période heureuse de son enfance en évoquant les charmes de son séjour à Chalais.

(CF : talleyrand.org)


"C'était un personnage étrange, redouté et considérable, il s'appelait Charles-Maurice de Périgord, il était noble comme Machiavel, prêtre comme Gondi, défroqué comme Fouché, spirituel comme Voltaire et boiteux comme le diable."

Voici le portrait que dessinait en 1838 Victor Hugo dans "Choses vues" De Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord, cet homme qui fut abbé de Périgord, évêque d'Autun, citoyen Ministre, grand chambellan de Napoléon et de Louis XVIII, duc de Bénévent, vice-grand électeur de l'Empire, prince de Talleyrand, duc de Dino et dont près de 200 ans après sa mort, sa légende noire persiste encore.



Surnommé le "diable boiteux", cet homme d’Etat, qui a traversé tant de régimes, était le prince des diplomates. "Amoral, cynique, ambitieux, corrompu, il était aussi génial, brillant et charmeur", a dit Stéphane Bern dès les premières minutes de l’émission, où les téléspectateurs de la région ont eu le bonheur de découvrir quelques images inédites du château de Chalais (Charente), le berceau historique des Talleyrand-Périgord.

(CF : journal Sud-Ouest)


HĂ©lie de Talleyrand-PĂ©rigord


"... Au XIIIe siècle, suite au mariage d'Agnès, fille unique d'Olivier de Chalais, avec Hélie de Talleyrand, le château passe entre les mains d'une famille importante de la région et doit y rester pendant plus de six siècles. Chalais et son château doivent beaucoup à ce mariage.

En effet, à partir de cette époque, les Talleyrand, comtes puis ducs de Périgord et seigneurs de nombreuses terres dans la région, considèrent Chalais comme le berceau de leur famille et accordent une attention toute particulière à cette vitrine de leur prestige en province. Cette famille a eu, au cours de son histoire, une vie de cour particulièrement intense, et nombre de ses membres se sont illustrés dans des charges prestigieuses. ..."

(CF : ville de Chalais)



Charles-Maurice de Talleyrand-PĂ©rigord

C'est bien loin de nos belles contrées périgourdines, au cœur de Paris, au 4 de la rue Garancière, non loin de l'Eglise Saint-Sulpice où il sera baptisé, que le 2 février 1754  Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord voit le jour.

Second enfant de Charles-Daniel de Talleyrand-Périgord (1734-1788) et d'Alexandrine de Damas d'Antigny, il est très vite placé chez une nourrice. Cette enfance passée loin de l'affection parentale marquera fortement Talleyrand et contribuera comme il aimera le dire, à forger sa personnalité.

Étienne Dumont, secrétaire de Mirabeau, qu'il côtoya journalièrement lors de son séjour à Londres en 1792 déclara dans ses mémoires avoir "ouïe dire plusieurs fois que, méprisé de ses parents comme un être disgracié, qui n'était bon à rien, il avait pris dans son enfance une humeur taciturne et sombre".

C'était pourtant chose commune à une époque où la famille et son placement dans la société était plus importante que les individus. De même, ce n'était pas la mode comme le confie Charles-Maurice dans ses mémoires : "Des soins trop multipliés auraient paru de la pédanterie, une tendresse trop exprimée aurait paru quelque chose de nouveau et par conséquent de ridicule". Les soins et la tendresse dont manque cruellement cet enfant, c'est à Chalais qu'il va le trouver.

Parler d'une enfance chalaisienne est, je l'avoue, un peu mensonger. Il ne passa en tout et pour tout que 3 ans dans le château de la petite cité charentaise. Et pourtant ces 3 années seront pour lui aussi formatrices que réconfortantes.


"A 4 ans, (...) la femme chez laquelle on m'avait mis en pension me laissa tomber de dessus une commode. Je me démis un pied ; elle fut plusieurs mois sans le dire ; on s'en aperçut lorsqu'on vint me prendre pour m'envoyer en Périgord chez Mme de Chalais, ma grand-mère." (au château de Chalais, en Charente) En 1757, son frère aîné vient de décéder et ses parents pensent que le bon air de la campagne lui ferait le plus grand bien. C'est donc après un court passage à Bordeaux, sous la garde de Mademoiselle Charlemagne et quatorze jours de voyage que le petit Talleyrand arrive enfin à Chalais et est confié à Marie-Françoise de Rochechouart de Mortemart.

"Madame de Chalais était une personne fort distinguée; son esprit, son langage, la noblesse de ses manières, le son de sa voix, avaient un grand charme."

La princesse de Chalais, née en 1686, n'est autre que son arrière-grand-mère, petite-fille de Colbert et descendante d'Etienne Marcel. Marie-Françoise est issue d'une des plus anciennes familles de la noblesse française. Si bien que, lorsqu'elle épouse le 12 janvier 1708 Michel II de Chamillart qui lui vient de la petite bourgeoisie parisienne, cela choque et est même considéré comme une mésaillance.

Mais ce dernier décédera en 1716 et la jeune veuve prendra alors en seconde noce, le 12 octobre 1722, Louis Jean Charles Ier de Talleyrand, Prince de Chalais. Mais c'est bien loin de Chalais que celle-ci va vivre, mais à Versailles où elle endossera le rôle de Dame du palais de Marie Leszcynska, épouse de Louis XV, du 5 mai 1725 au 27 novembre 1740, date à laquelle elle cédera sa place à sa fille.

Après des années passé auprès du roi et son épouse, de nombreux soupers et voyages en compagnie des maîtresses du roi, le couple décide en mai 1750 de rendre leur chambre au roi afin de partir s'installer définitivement à Chalais. C'est donc chez cette illustre bisaïeule, qu'il aimait appeler affectueusement sa grand-mère que Charles-Maurice arrive en 1758. On ne sait pas grand chose de son passage à Chalais, Celui-ci en parlant très peu dans ses mémoires.


Pourtant, c'est à Chalais que fût former l'enfant. "J'appuie à Chalais tout ce qu'on savait dans le pays quand on est bien élevé ; cela se bornait à lire, à écrire et à parler un peu le périgourdin". "Mais surtout c'est là qu'il reçu pour la première fois de l'affection. C'est la première personne personne de ma famille qui m'ait témoigné de l'affection, et c'est là première fois aussi qui m'ait fait goûter le bonheur d'aimer".

Ce que l'on sait également c'est qu'il se rendait chaque dimanche à la messe auprès de sa "grand-mère" où elle avait fait faire une petite chaise placé à la côté d'elle. Au retour de la messe, ils se rendaient une la salle du château l'apothicairie, d'où il regardait la princesse prodiguer des onguents aux gens, de pauvres infirmes venaient se faire soigner. Ces onguent que ces petits pots renfermaient, ces sirops et autres élixirs étaient réalisés par le chirurgien et le curé de Chalais.

Cette dernière, coupait et posait elle-même les compresses sur les malades, s'occupait des maux et des souffrances des villageois. Tout cela faisait en sorte que les chalaisiens tenaient en haute estime la famille de Talleyrand-Périgord et la Princesse de Chalais. C'est tout logiquement, qu'en 1760, lorsque Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord quitta la Charente pour rejoindre Paris et quitter sa grand-mère pour suivre les cours du collège d'Harcourt, ce fut "avec des larmes que sa tendresse me rendit". Talleyrand eu le parcours qu'on lui connaît et la princesse vécue dans la douceur du château Charentais en Périgord jusqu'à son décès, le 18 janvier 1771.



1,006 Ansichten0 Kommentare
1/1
  • Noir Facebook IcĂ´ne
  • Noir IcĂ´ne Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir IcĂ´ne YouTube
  • Gris Facebook IcĂ´ne

DESTINATION

LE PÉRIGORD CHARENTAIS | en sud-charente

&

LE SUD-CHARENTE

Le Sud-Charente EST le joyau du département de la Charente. Il possède une partie du Périgord, oublié de nos jours, et cache de nombreuses richesses à découvrir.

Les châteaux, les lagons, les églises, les vignobles, les écrivains et la gastronomie...

Terres d'héritages, le Sud-Charente Périgord saura vous ravir et vous transporter dans un univers inédits de richesses et de fertilités historiques abondantes, baignés dans une nature reposante et généreuse.

51535851_1141990155983962_77350295465288
LE PÉRIGORD CHARENTAIS
&
LE SUD-CHARENTE | terres d'héritages
151872690_3787603694660937_7593181883167
L'Ă©glise monolithe d'Aubeterre

“Découvrez la plus grande église monolithe d'Europe, creusée entièrement dans la roche. Vous serez hypnotisés !”

— Sud-Charente, Périgord Charentais

IMG_20190717_165623_edited.jpg
Les lagons bleus de Guizengeard

“Les lagons bleus du Sud-Charente sont de véritables merveilles de la nature. La promenade est à couper le souffle !”

— Sud-Charente

1/1
IMG_20200725_135257_edited_edited.jpg
LE PÉRIGORD | Ă  travers le temps
  • Noir Facebook IcĂ´ne
  • Noir IcĂ´ne Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir IcĂ´ne YouTube
  • Gris Facebook IcĂ´ne

DESTINATION

LE PÉRIGORD  | en dordogne

Le Périgord en Dordogne est d'une beauté exceptionnelle. Jamais nous ne pourrons nous en lasser. des châteaux, des églises, des villages troglodytes, des gouffres, une gastronomie extra, et des paysages à couper le souffle.

La Dordogne PĂ©rigord est un diamant dans un Ă©crin de nature façonnĂ© par l'Homme depuis la prĂ©histoire Ă  nos jours. Une pĂ©pite du monde, une perle de la nature. Tout y est prĂ©sent pour vous en mettre plein la vue et vous permettre de vous Ă©vader et d'oublier vos soucis le temps d'un moment complice, d'une balade nature et de dĂ©couvertes extraordinaires.

“Le village de la Madeleine, un village troglodyte d'une beauté exceptionnelle. Vous serez happés par la beauté du site.”

— Dordogne, Périgord noir

illustration-accueil-3.jpg
PĂ©rigueux

“Périgueux, capitale du Périgord. Une ville ancienne qui cache bien des trésors à découvrir. Sensations garanties à travers les ruelles.”

— Dordogne, Périgord blanc

2007_09_18_31_perigueux_blick_auf_st.fro
Le village de la Madeleine
1/1
  • Noir Facebook IcĂ´ne
  • Noir IcĂ´ne Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir IcĂ´ne YouTube
  • Gris Facebook IcĂ´ne

DESTINATION

LE CHARENTE | depuis 140 millions d'années

La Charente est un département qui a été longtemps boudé par le tourisme. Pourtant, elle recèle de trésors inestimables qui pourront vous faire tourner la tête.

Mais aujourd'hui, elle sort de l'ombre en révélant ses plus beaux atouts naturels, historiques et d'héritage. Possédant une partie du Périgord, la Charente saura briller de nouveau à travers son histoire et ses richesses qui vous permettront de découvrir les plus beaux monuments classés, sites historiques et spots natures depuis plus de 140 millions d'années.

new-zealand-1805939_1920.jpg
CHARENTE | Ă  travers les Ă˘ges
DSC_0059_edited.jpg
Coriobona
village Gaulois

“Le village gaulois qui vous fera remonter le temps et découvrir une époque fascinante à travers cette superbe reconstitution d'un oppidum.”

— Charente, Esse

IMG_20200722_171725.png
La maison natale de François Mitterrand

“La maison natale de François Mitterrand, à Jarnac, saura vous transporter dans le temps et partager la vie du Président.”

— Charente, Jarnac

1/1

Cuisine du terroir

LES RECETTES

Gâteau noix/bananes Périgourdin

Tarte tatin aux cèpes et aux noix

Poulet de Barbezieux au foin des Charentes

Les cagouilles Ă  la Charentaise

Le grillon de porc Charentais

94568064_548623872466079_869304425842212
poulet-au-foin.jpg
cagouilles-002.jpg
91084074_218293412617172_737590674513199
1/1

ForĂŞt comestible

LES PLANTES SAUVAGES COMESTIBLES

Les nèfles

Les cynorrhodons

hip-692694_1920.jpg
1/1
Copyright © 2013-2021 Blogueurs influenceurs local en Charente et Périgord (Blog Personnel) ; Tous droits réservés
  • Noir Facebook IcĂ´ne
  • Noir IcĂ´ne Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir IcĂ´ne YouTube
  • Gris Facebook IcĂ´ne

« Protection de la vie privée : l'article 9 du Code civil, chacun a droit au respect de sa vie privée. Les juges peuvent, sans préjudice de la réparation du dommage subi, prescrire toutes mesures, telles que séquestre, saisie et autres, propres à empêcher ou faire cesser une atteinte à l'intimité de la vie privée ; ces mesures peuvent, s'il y a urgence, être ordonnées en référé. »

« Le Code de la propriété intellectuelle et artistique n'autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l'article L.122-5, d'une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite » (alinéa 1er de l'article L. 122-4). « Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. » Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction intégrale ou partielle réservés pour tous pays sans le consentement de l’auteur.