COPYRIGHT © 2013-2021 Charente Périgord (le blog) ; Tous droits réservés.

Tous textes publiés sur ce "BLOG" sont et deviennent la propriété du blog Charente Périgord, étant écrits et publiés par nous, sous notre nom de domaine et ne peuvent être diffusés ou réutilisés sans le consentement des blogueurs administrateurs et propriétaires de Charente Périgord (https://www.charenteperigord.fr/ ou  https://www.facebook.com/charenteperigord/).

Le BLOG, où sont diffusées tous nos articles, étant existant depuis 2013, appartient au dit blog "https://www.charenteperigord.fr/" et ses propriétaires administrateurs, qui sont, par conséquent, les éditeurs des textes déposés librement sur ce dit blog, selon les articles du code de la propriété intellectuelle. Les textes diffusés ne peuvent donc être supprimés et/ou réutilisés sur une autre plateforme ou moyen de diffusion sans le consentement des administrateurs-éditeurs de ce blog.

Nous écrivons nous-même nos textes et publions nos propres photos. Nous pouvons aussi reprendre des morceaux de textes ou d'articles de d'autres sites ou de Wikipédia, pour illustrer ou appuyer nos articles. dans ce cas, nous nommons les auteurs et mettons des liens vers les textes d'origine afin de respecter le droit d'auteur. Si toutefois cela dérange, merci de nous contacter et nous retirerons les parties qui vous appartiennent, si c'est le cas.

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône YouTube
  • Gris Facebook Icône

De Tounens : un périgourdin devenu roi d'Araucanie



À l’autre bout du monde, se trouve une terre enchanteresse. Ses grands espaces tantôt désertiques arides, tantôt couverts d’une végétation luxuriante, elle fascine et fait rêver les hommes en quête d’évasion et d’aventure : la Patagonie.

Aux confins de cette région se trouve un ancien royaume, l’Araucanie, méconnu et pour cause. Fondé le 17 novembre 1860, celui-ci n’aura vécu que deux petites années avec à sa tête un roi surprenant.



Antoine de Tounens, un brillant périgourdin


Beaucoup plus proche de nous géographiquement, dans le petit hameau de La chèze, attaché à la commune de Chourgnac en Dordogne, le 12 mai 1825, la famille de Tounens s’agrandi. Jean de Tounens, cultivateur et Catherine Jardon, son épouse, donne naissance à leur huitième enfant, Antoine.

Bien que cultivateur dans ce petit coin du Périgord, la famille n’est pas sans le sou et offre au petit Antoine, élève brillant qui obtient son baccalauréat, des études puis la possibilité d’acheter une charge d’avoué auprès du tribunal de Périgueux en 1851.

De son cabinet d’avoué, Antoine de Tounens s’évade avec des lectures sur ces grands espaces outre atlantique, mais aussi avec des articles sur une tribu en prise avec le nouvel état chilien. Deux rêves lui viennent alors : rendre à la France sa grandeur passée en lui offrant de nouvelles terres, compensant les pertes un siècle plus tôt de la Louisiane et du Canada devenus anglais depuis le traité de Paris de 1763 et surtout rencontrer ce peuple extraordinaire, les mapuches.


La situation en Araucanie et en Patagonie

Tout au sud du continent américain, vivent les mapuches qui en mapudungun (la langue des mapuches), signifie « le peuple de la terre ». Ce peuple ancestral est un peu les irréductibles gaulois sud-américains résistant encore et toujours à l’envahisseur…mais sans potion magique.

Les tribus mapuches peuvent en effet se targuer de deux exploits : avoir stoppé tout d’abord l’expansion de l’Empire Inca et être les seuls fait reculer les conquistadors. Mieux encore, les valeureux guerriers mapuches obligèrent les espagnols à conclure un traité de paix à la suite de la bataille de Curalaba, le 24 décembre 1598. Par la suite, les rois espagnols reconnaîtront de 1641 jusqu’au début du XIX siècle, l’indépendance de l’Araucanie.

Le XIXe siècle est marqué par le soulèvement du peuple chilien contre les colons espagnols. Dans ce conflit, les mapuches prennent la défense du royaume espagnol avec qui ils vivent en paix depuis maintenant près de 200 ans. Lorsque la guerre d’indépendance chilienne s’achève en 1826, la nouvelle République chilienne trouve un accord avec les mapuches pour leur laisser leur terre avant de lorgner dessus et entreprendre de mettre la main dessus quelques décennies plus tard.

Cette fois, ils sont en difficulté et la perte de leur territoire est proche...mais quand tout va mal, l’espoir vient parfois des légendes et une légende ancienne est contée dans tous les villages mapuches, celle d’un sauveur blanc qui viendrait un jour les secourir.



Un western périgourdin

De son côté, Antoine Tounens, la nouvelle Jeanne d’Arc des mapuches, est bien décidé de se lancer dans cette aventure qui le hante et qu’il projette de faire depuis quelques temps. Afin de financer son périple, il n’hésite pas à vendre sa charge d’avoué et sa famille fait un emprunt de 25 000 francs pour l’aider dans son projet fou. Celui-ci prend enfin forme en juin 1858 lorsqu’il embarque pour l’Angleterre où un bateau s’apprête à partir pour le Chili.

Enfin arrivé au Chili, le 22 août 1858, après de longues semaines de traversée, il s’attarde quelques temps dans les grandes villes chiliennes, comme Santiago, la capitale. Mais ce n’est pas les grandes métropoles qui l’attirent, il s’en va alors braver cette nature peu hospitalière du sud avec pour seul objectif rencontrer le peuple mapuche. Mais ce n’est pas sans danger, d’autant que la terre des mapuches est une terre interdite où les hommes n’ont pas le droit de s’aventurer. Il faut s’imaginer son extraordinaire voyage ressemblant à ce que l’on voit dans les westerns ou lorsque Indiana Jones se retrouve au milieu de la jungle.

Après de longues journées, se dresse face à lui le fleuve Bio-bio, la frontière du territoire des Mapuches, le début des terres interdites. C’est là qu’il fait pour la première fois la rencontre d’un membre de ces tribus qui l’attirent tant et pas n’importe lequel, Quilapan, leur chef militaire.

Alors que tout pourrait opposer les deux, du mode de vie jusqu’à la langue, l’amour de la terre va rapprocher les deux hommes. L’enfance paysanne du périgourdin permet très vite de briser les frontières linguistiques et de comprendre l’amérindien, qu’il va jusqu’à aider pour soigner les animaux et faire face aux difficultés que peuvent rencontrer tous les cultivateurs à travers le monde.


Cette amitié et le respect qui va naître entre les deux hommes va permettre non seulement à Antoine de Tounens de franchir la frontière, mais surtout de vivre au milieu des mapuches. Si le premier arrive alors à son but, les seconds lui ouvrent la porte non sans intérêt car l’homme blanc venu par-delà les mers présentent bien des avantages pour eux face au nouveau gouvernement chilien.

Très vite, il va mettre son intelligence, ses connaissances du monde politique et du monde diplomatique. Sa première mesure fut de doter les mapuches d’une constitution, obligeant alors aux chilien et au reste du monde la reconnaissance des tribus comme étant autre chose qu’une simple horde de sauvage. Très reconnaissant des rois espagnols qui respectèrent leur indépendance pendant près de 200 ans, c’est tout naturellement que les mapuches se tournent vers le régime monarchique.

Le 17 novembre 1860, voit donc la naissance du Royaume d’Araucanie et de Patagonie dont Antoine de Tounens est élu par le peuple mapuche roi et prend le nom d’Orélie-Antoine Ier, roi d'Araucanie et de Patagonie.



La chute d’Antoine de Tounens

Le nouveau monarque tente de protéger son royaume, mais surtout cette terre et ce peuple, en demandant le soutien de la France et de l’Empereur Napoléon III qu’il sollicite à multiple reprise par courrier. Malheureusement, elles restent lettres mortes. Badinguet ayant d’autres chats à fouetter au Mexique et en sein même de l’empire où les menaces de la Prusse sont de plus en plus prisent au sérieux.

Sa tête mise à prix et bien seul face aux chiliens c’est une trahison qui précipita la chute du roi d’Araucanie qui est arrêté par les autorités chiliennes le 5 janvier 1862. Les chefs d’accusations sont graves : il est qualifié d’agitateur et de troubler l’ordre public, encourant au minimum 10 ans de prison si ce n’est pire. Le pire arriva le 19 juillet 1862 lorsque le juge rendit son verdict, considèrant Antoine de Tounens comme fou il est interné dans un asile de Santigo où il sera retiré par sa famille pour le rapatrier en France.

Après quelques tentatives avortées pour récupérer son trône, Antoine de Tounens fini sa vie en France où le verdict de 1862 le suit malheureusement. Il restera aux yeux du monde un fou pour les uns et un mythomane pour les autres. S’il fut fou, ce ne fut de croire qu’en l’égalité des peuples, en leurs libertés et aux droits à leurs autodéterminations.



Le 17 septembre 1878, il rend son dernier soupire dans son petit village périgourdin de Tourtoirac où une pancarte, pouvant paraître loufoque lorsque l’on ne connaît pas son histoire, indique encore aujourd’hui la tombe la tombe du roi d’Araucanie.

Si vous passez par le village de Tourtoirac n’hésitez pas à vous arrêter sur la tombe de cet homme extraordinaire dont l’histoire et la mémoire, comme celle des mapuches, méritent de ne pas être oubliées.



1,315 Ansichten0 Kommentare
1/1
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône YouTube
  • Gris Facebook Icône

DESTINATION

LE PÉRIGORD CHARENTAIS | en sud-charente

&

LE SUD-CHARENTE

Le Sud-Charente EST le joyau du département de la Charente. Il possède une partie du Périgord, oublié de nos jours, et cache de nombreuses richesses à découvrir.

Les châteaux, les lagons, les églises, les vignobles, les écrivains et la gastronomie...

Terres d'héritages, le Sud-Charente Périgord saura vous ravir et vous transporter dans un univers inédits de richesses et de fertilités historiques abondantes, baignés dans une nature reposante et généreuse.

51535851_1141990155983962_77350295465288
LE PÉRIGORD CHARENTAIS
&
LE SUD-CHARENTE | terres d'héritages
151872690_3787603694660937_7593181883167
L'église monolithe d'Aubeterre

“Découvrez la plus grande église monolithe d'Europe, creusée entièrement dans la roche. Vous serez hypnotisés !”

— Sud-Charente, Périgord Charentais

IMG_20190717_165623_edited.jpg
Les lagons bleus de Guizengeard

“Les lagons bleus du Sud-Charente sont de véritables merveilles de la nature. La promenade est à couper le souffle !”

— Sud-Charente

1/1
IMG_20200725_135257_edited_edited.jpg
LE PÉRIGORD | à travers le temps
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône YouTube
  • Gris Facebook Icône

DESTINATION

LE PÉRIGORD  | en dordogne

Le Périgord en Dordogne est d'une beauté exceptionnelle. Jamais nous ne pourrons nous en lasser. des châteaux, des églises, des villages troglodytes, des gouffres, une gastronomie extra, et des paysages à couper le souffle.

La Dordogne Périgord est un diamant dans un écrin de nature façonné par l'Homme depuis la préhistoire à nos jours. Une pépite du monde, une perle de la nature. Tout y est présent pour vous en mettre plein la vue et vous permettre de vous évader et d'oublier vos soucis le temps d'un moment complice, d'une balade nature et de découvertes extraordinaires.

“Le village de la Madeleine, un village troglodyte d'une beauté exceptionnelle. Vous serez happés par la beauté du site.”

— Dordogne, Périgord noir

illustration-accueil-3.jpg
Périgueux

“Périgueux, capitale du Périgord. Une ville ancienne qui cache bien des trésors à découvrir. Sensations garanties à travers les ruelles.”

— Dordogne, Périgord blanc

2007_09_18_31_perigueux_blick_auf_st.fro
Le village de la Madeleine
1/1
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône YouTube
  • Gris Facebook Icône

DESTINATION

LE CHARENTE | depuis 140 millions d'années

La Charente est un département qui a été longtemps boudé par le tourisme. Pourtant, elle recèle de trésors inestimables qui pourront vous faire tourner la tête.

Mais aujourd'hui, elle sort de l'ombre en révélant ses plus beaux atouts naturels, historiques et d'héritage. Possédant une partie du Périgord, la Charente saura briller de nouveau à travers son histoire et ses richesses qui vous permettront de découvrir les plus beaux monuments classés, sites historiques et spots natures depuis plus de 140 millions d'années.

new-zealand-1805939_1920.jpg
CHARENTE | à travers les âges
DSC_0059_edited.jpg
Coriobona
village Gaulois

“Le village gaulois qui vous fera remonter le temps et découvrir une époque fascinante à travers cette superbe reconstitution d'un oppidum.”

— Charente, Esse

IMG_20200722_171725.png
La maison natale de François Mitterrand

“La maison natale de François Mitterrand, à Jarnac, saura vous transporter dans le temps et partager la vie du Président.”

— Charente, Jarnac

1/1

Cuisine du terroir

LES RECETTES

Gâteau noix/bananes Périgourdin

Tarte tatin aux cèpes et aux noix

Poulet de Barbezieux au foin des Charentes

Les cagouilles à la Charentaise

Le grillon de porc Charentais

94568064_548623872466079_869304425842212
poulet-au-foin.jpg
cagouilles-002.jpg
91084074_218293412617172_737590674513199
1/1

Forêt comestible

LES PLANTES SAUVAGES COMESTIBLES

Les nèfles

Les cynorrhodons

hip-692694_1920.jpg
1/1
Copyright © 2013-2021 Blogueurs influenceurs local en Charente et Périgord (Blog Personnel) ; Tous droits réservés
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône YouTube
  • Gris Facebook Icône

« Protection de la vie privée : l'article 9 du Code civil, chacun a droit au respect de sa vie privée. Les juges peuvent, sans préjudice de la réparation du dommage subi, prescrire toutes mesures, telles que séquestre, saisie et autres, propres à empêcher ou faire cesser une atteinte à l'intimité de la vie privée ; ces mesures peuvent, s'il y a urgence, être ordonnées en référé. »

« Le Code de la propriété intellectuelle et artistique n'autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l'article L.122-5, d'une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite » (alinéa 1er de l'article L. 122-4). « Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. » Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction intégrale ou partielle réservés pour tous pays sans le consentement de l’auteur.