COPYRIGHT © 2013-2021 Charente Périgord (le blog) ; Tous droits réservés.

Tous textes publiĂ©s sur ce "BLOG" sont et deviennent la propriĂ©tĂ© du blog Charente PĂ©rigord, Ă©tant Ă©crits et publiĂ©s par nous, sous notre nom de domaine et ne peuvent ĂŞtre diffusĂ©s ou rĂ©utilisĂ©s sans le consentement des blogueurs administrateurs et propriĂ©taires de Charente PĂ©rigord (https://www.charenteperigord.fr/ ou  https://www.facebook.com/charenteperigord/).

Le BLOG, où sont diffusées tous nos articles, étant existant depuis 2013, appartient au dit blog "https://www.charenteperigord.fr/" et ses propriétaires administrateurs, qui sont, par conséquent, les éditeurs des textes déposés librement sur ce dit blog, selon les articles du code de la propriété intellectuelle. Les textes diffusés ne peuvent donc être supprimés et/ou réutilisés sur une autre plateforme ou moyen de diffusion sans le consentement des administrateurs-éditeurs de ce blog.

Nous Ă©crivons nous-mĂŞme nos textes et publions nos propres photos. Nous privilĂ©gions l'Ă©criture ou la rĂ©Ă©criture sous forme de paraphrase, afin d'Ă©viter tout problème de droits d'auteurs. Nous pouvons aussi reprendre des morceaux de textes ou d'articles de d'autres sites ou de WikipĂ©dia, pour illustrer ou appuyer nos articles. dans ce cas, nous nommons les auteurs et mettons des liens vers les textes d'origine afin de respecter le droit d'auteur, sans oublier que l'information d'un sujet n'a pas de propriĂ©tĂ© intellectuelle. Si toutefois cela dĂ©range, merci de nous contacter, au prĂ©alable, car nous savons que nous avons 1 mois, après avoir Ă©tĂ© prĂ©venus, pour retirer les parties qui vous appartiennent, si c'est le cas et si cela vous dĂ©range d'ĂŞtre utilisĂ©s comme source.

  • Noir Facebook IcĂ´ne
  • Noir IcĂ´ne Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir IcĂ´ne YouTube
  • Gris Facebook IcĂ´ne

🧭 Tèrra Aventura 6 : De l'or sur les étals


Mettez en route la musique juste ci-dessous pour vous mettre dans l'ambiance de notre aventure Tèrra Aventura

GĂ©ographie :

L'altitude moyenne de Libourne est de 10 mètres environ. Sa superficie est de 20.63 km². Sa latitude est de 44.917 degrés Nord et sa longitude de 0.234 degrés Ouest. Les villes et villages proches de Libourne sont : Pomerol (33500) à 2.27 km, Fronsac (33126) à 3.06 km, Les Billaux (33500) à 3.89 km, Lalande-de-Pomerol (33500) à 4.61 km, Néac (33500) à 4.67 km.

Cliquez sur la boussole pour voir la feuille de route

Pour notre sixième parcours, nous nous rendons à Libourne, en Gironde, cette fois, afin de vivre l'aventure découverte "De l'or sur les étals".

Nous sommes donc dans cette ville dans le but de vivre l'aventure "Tèrra Aventura".

Ici, nous devons découvrir le trésor sur le parcours "De l'or dans les étals" pour trouver le Poï'z "Zéchopp".

De nouvelles énigmes, au fur et à mesure, sont à élucider pour passer aux étapes suivantes et ainsi arriver au but ultime, la dernière étape, celle de découvrir la cache secrète pour avoir notre Poï'z. Et nous avons remporté cette sixième aventure sous d'intenses pluies et de rebondissements. Oui, ce jour là, il pleuvait averse à torrent, mais nous avons quand même fait la course. Quand nous avions trouvé l'emplacement de la cache, nous n'avions pas trouvé le trésor. Pourtant, sous une forte pluie, nous avions cherché partout. Nous rentrons donc déçu chez nous, et en réfléchissant bien, la cache semblait logique cette fois, nous l'avions sous le nez, mais tellement bien camouflée ! Une cache ingénieuse. Nous avons donc validé notre parcours le 27 juillet 2019.

En photo, le Saint Graal dans un jardin : une cache assurément bien camouflée ! Encore une fois, une nouvelle mission réussie !

Cliquez sur le parchemin pour en savoir plus sur Libourne

Libourne est une commune du Sud-Ouest de la France située dans le département de la Gironde dont elle est une des sous-préfectures, en région Nouvelle-Aquitaine.

Cette ancienne bastide fondée au XIIIe siècle par Roger de Leyburn (ou de Leybourne), est aujourd'hui la principale ville du nord du département. Forte de 24 880 habitants en 2016, au cœur d'une unité urbaine de 34 856 habitants en 2012 et d'une aire urbaine de 36 144 habitants, elle s'inscrit dans l'axe Arcachon-Bordeaux-Libourne, aire métropolitaine concentrant près de 1 250 000 habitants.

La cité, qui s'est développée au confluent de l'Isle et de la Dordogne, au centre d'une riche région viticole, est dès l'origine un port important par où transitent des marchandises en provenance de toute l'Europe. Longtemps deuxième ville du nord de la Guyenne après Bordeaux, elle entretient avec cette dernière des rapports ambivalents : « filleule » de la capitale aquitaine durant le court règne du Prince noir, elle est aussi sa rivale en matière de commerce ou de fiscalité. Importante ville de garnison (elle abritera notamment plusieurs régiments de cavalerie et d'infanterie, ainsi que l'école nationale des officiers de réserve de santé) jusqu'à une date assez récente, elle est aujourd'hui un pôle économique et commercial rayonnant sur le nord du département, fortement influencé par une agglomération bordelaise en constante progression.

Commune péri-métropolitaine de Bordeaux, Libourne s'est dotée en 2015 d'un projet urbain, « Libourne 2025-La Confluente », pour accompagner son développement de manière coordonnée.

Libourne compte également sur un patrimoine monumental varié : pont de pierre, église Saint Jean-Baptiste, tour du Grand Port, hôtel de ville, immeubles à arcades de la place Royale, témoignent ainsi de la prospérité de la ville au cours des siècles.

À l'époque de sa fondation, la vocation de Libourne était celle d'un port maritime pour le commerce du vin et fluvial pour le commerce du bois, ultime destination des gabares descendant la Dordogne chargées, entre autres, de bois de noisetier destiné aux vignobles.

La bastide de Libourne, au confluent de la Dordogne et de l’Isle, avec un port fluvial et maritime sur la Dordogne, a été conçue en 1268-1270 pour devenir le débouché naturel des vins de la vallée de la Dordogne – vins du Saint-Émilionais, du Bergeracois, etc. – exportés dès la fin du XIIIe siècle en Angleterre. Les rois d’Angleterre octroyèrent à la ville de Libourne, de même qu’ils l’avaient fait pour Bordeaux, une « coutume » exemptant de droits de douane l’exportation de ces vins. La grande période de ce trafic se situe entre 1305 et 1336.

Pour la petite histoire, il se dit que le pavage du port est en pierre anglaise transportée dans les bateaux qui venaient chercher du vin. En effet, ceux-ci ne pouvant venir d'Angleterre à vide, il fallait les lester pour qu'ils puissent naviguer sur l'Atlantique.

Libourne fait partie du type de villes construites autour d'une place entourée d'arcades pour créer un marché, les bastides.

De par son adhésion, en 1379, à l'alliance bordelaise de défense contre les troupes françaises, la ville fortifiée de Libourne fut qualifiée de filleule de Bordeaux ; cette alliance favorisa de nombreux échanges commerciaux avec la capitale girondine.

Afin de la récompenser de sa fidélité, Louis XI confirma encore ses privilèges par les lettres patentes en octobre 1461 ainsi qu'en juin 1472 à la suite de la mort du duc Guyenne, son frère.

Libourne est touchée par la révolte des pitauds en 1548 : en 1541, la gabelle est imposée à la Saintonge et à l’Angoumois, provinces qui ne payaient pas cet impôt sur le sel. La révolte éclate près d’Angoulême, et Libourne est prise par les révoltés pendant l’été. Lors des guerres de la Fronde (1648 à 1652), Bernard de Nogaret de La Valette, duc d'Épernon gouverneur de Guyenne, fit fortifier Libourne dans le but d’affaiblir Bordeaux dont les échanges dépendaient de deux fleuves, la Garonne mais aussi la Dordogne. La ville est à nouveau assiégée par les troupes françaises en 1652. Le commerce du port de Libourne, de même que celui de Bordeaux, eut à souffrir du blocus continental opéré lors de la guerre de la Ligue d’Augsbourg (1688-1697) par les Puissances maritimes (Angleterre, Provinces-Unies, Empire et Espagne). Pour avoir du vin, elles firent appel davantage qu’auparavant au Portugal et à l’Espagne. Après la révocation de l'édit de Nantes (1685), la « diaspora » des protestants a renoué des liens commerciaux privilégiés, ainsi entre Bergerac et la Hollande (les vins de Bergerac étaient expédiés depuis Libourne).

À l’époque de Tourny, intendant de Guyenne au milieu du XVIIIe siècle, Libourne se dota d’allées, de fontaines, de lavoirs et améliora ses quais et ses ports.

Toponymie :

La ville tient son nom de son fondateur anglo-normand, Roger de Leybourne (en), provenant du village de Leybourne dans le comté de Kent, qui, sur l'emplacement du village romain de Fozera, en réalisa le tracé en 1270. Au cours des années, son nom fut légèrement déformé. Il se transforma en Libourne.

En occitan/gascon, le nom de la commune est Liborna.

Ses habitants sont appelés les Libournais.

Lieux et monuments :

  • L'Ă©cole de gendarmerie qui remplace l'Ă©cole des officiers de rĂ©serve du service de santĂ© des ArmĂ©es (restĂ©e cĂ©lèbre dans la mĂ©moire des appelĂ©s pharmaciens et mĂ©decins qui y faisaient leur pĂ©riode de classes, aujourd'hui dissoute).

  • La tour du grand port est un des derniers vestiges des fortifications qui protĂ©geaient Libourne depuis le Moyen Ă‚ge. Elle est classĂ©e monument historique.

  • Le pont de pierre de Libourne de 1822 est Ă©galement un magnifique tĂ©moignage du riche passĂ© de la ville.

  • L'hĂ´tel de ville, XVIe siècle, amplement remodelĂ© au dĂ©but du XXe siècle, abritant le musĂ©e des beaux-arts de Libourne au deuxième Ă©tage, classĂ© monument historique.

  • Quelques architectures d'après-guerre sont remarquables comme la façade d'un salon de coiffure de cette Ă©poque et la villa Sol & Flores ; le cinĂ©ma Rex est reprĂ©sentatif de l'architecture Art dĂ©co ; ces monuments sont mis en valeur par un Ă©clairage nocturne.

  • Le château de Sales, XVIIe siècle, en partie sur la commune de Lalande-de-Pomerol, inscrit aux monuments historiques.

  • Le château du Pintey et son pigeonnier, XVIIIe siècle, inscrits aux monuments historiques.

  • L'Ă©glise Saint Jean-Baptiste, reconstruite en style nĂ©o-gothique au XIXe siècle tout en conservant son chĹ“ur du XIVe siècle, inscrite aux monuments historiques.

  • Les vestiges de l'Ă©glise de l'ancien couvent des Cordeliers, XIIIe et XIVe siècles, inscrits aux monuments historiques.

  • La chapelle de Condat, XIe et XVe siècles, inscrite aux monuments historiques en 1925.

  • L'ancienne chapelle du Carmel, aujourd'hui centre culturel.

  • La synagogue, XIXe siècle, inscrite aux monuments historiques.

  • L'INSEE y a aussi son centre de formation. Le CEFIL (Centre de formation de l'Insee Ă  Libourne), reçoit chaque annĂ©e les laurĂ©ats des concours d'adjoints administratifs, et de contrĂ´leurs de l'Insee, ainsi que certains attachĂ©s et des rĂ©unions de rĂ©seaux de l'Institut.


18 Ansichten0 Kommentare
1/1
  • Noir Facebook IcĂ´ne
  • Noir IcĂ´ne Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir IcĂ´ne YouTube
  • Gris Facebook IcĂ´ne

DESTINATION

LE PÉRIGORD CHARENTAIS | en sud-charente

&

LE SUD-CHARENTE

Le Sud-Charente EST le joyau du département de la Charente. Il possède une partie du Périgord, oublié de nos jours, et cache de nombreuses richesses à découvrir.

Les châteaux, les lagons, les églises, les vignobles, les écrivains et la gastronomie...

Terres d'héritages, le Sud-Charente Périgord saura vous ravir et vous transporter dans un univers inédits de richesses et de fertilités historiques abondantes, baignés dans une nature reposante et généreuse.

51535851_1141990155983962_77350295465288
LE PÉRIGORD CHARENTAIS
&
LE SUD-CHARENTE | terres d'héritages
151872690_3787603694660937_7593181883167
L'Ă©glise monolithe d'Aubeterre

“Découvrez la plus grande église monolithe d'Europe, creusée entièrement dans la roche. Vous serez hypnotisés !”

— Sud-Charente, Périgord Charentais

IMG_20190717_165623_edited.jpg
Les lagons bleus de Guizengeard

“Les lagons bleus du Sud-Charente sont de véritables merveilles de la nature. La promenade est à couper le souffle !”

— Sud-Charente

1/1
IMG_20200725_135257_edited_edited.jpg
LE PÉRIGORD | Ă  travers le temps
  • Noir Facebook IcĂ´ne
  • Noir IcĂ´ne Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir IcĂ´ne YouTube
  • Gris Facebook IcĂ´ne

DESTINATION

LE PÉRIGORD  | en dordogne

Le Périgord en Dordogne est d'une beauté exceptionnelle. Jamais nous ne pourrons nous en lasser. des châteaux, des églises, des villages troglodytes, des gouffres, une gastronomie extra, et des paysages à couper le souffle.

La Dordogne PĂ©rigord est un diamant dans un Ă©crin de nature façonnĂ© par l'Homme depuis la prĂ©histoire Ă  nos jours. Une pĂ©pite du monde, une perle de la nature. Tout y est prĂ©sent pour vous en mettre plein la vue et vous permettre de vous Ă©vader et d'oublier vos soucis le temps d'un moment complice, d'une balade nature et de dĂ©couvertes extraordinaires.

“Le village de la Madeleine, un village troglodyte d'une beauté exceptionnelle. Vous serez happés par la beauté du site.”

— Dordogne, Périgord noir

illustration-accueil-3.jpg
PĂ©rigueux

“Périgueux, capitale du Périgord. Une ville ancienne qui cache bien des trésors à découvrir. Sensations garanties à travers les ruelles.”

— Dordogne, Périgord blanc

2007_09_18_31_perigueux_blick_auf_st.fro
Le village de la Madeleine
1/1
  • Noir Facebook IcĂ´ne
  • Noir IcĂ´ne Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir IcĂ´ne YouTube
  • Gris Facebook IcĂ´ne

DESTINATION

LE CHARENTE | depuis 140 millions d'années

La Charente est un département qui a été longtemps boudé par le tourisme. Pourtant, elle recèle de trésors inestimables qui pourront vous faire tourner la tête.

Mais aujourd'hui, elle sort de l'ombre en révélant ses plus beaux atouts naturels, historiques et d'héritage. Possédant une partie du Périgord, la Charente saura briller de nouveau à travers son histoire et ses richesses qui vous permettront de découvrir les plus beaux monuments classés, sites historiques et spots natures depuis plus de 140 millions d'années.

new-zealand-1805939_1920.jpg
CHARENTE | Ă  travers les Ă˘ges
DSC_0059_edited.jpg
Coriobona
village Gaulois

“Le village gaulois qui vous fera remonter le temps et découvrir une époque fascinante à travers cette superbe reconstitution d'un oppidum.”

— Charente, Esse

IMG_20200722_171725.png
La maison natale de François Mitterrand

“La maison natale de François Mitterrand, à Jarnac, saura vous transporter dans le temps et partager la vie du Président.”

— Charente, Jarnac

1/1

Cuisine du terroir

LES RECETTES

Gâteau noix/bananes Périgourdin

Tarte tatin aux cèpes et aux noix

Poulet de Barbezieux au foin des Charentes

Les cagouilles Ă  la Charentaise

Le grillon de porc Charentais

94568064_548623872466079_869304425842212
poulet-au-foin.jpg
cagouilles-002.jpg
91084074_218293412617172_737590674513199
1/1

ForĂŞt comestible

LES PLANTES SAUVAGES COMESTIBLES

Les nèfles

Les cynorrhodons

hip-692694_1920.jpg
1/1
  • Noir Facebook IcĂ´ne
  • Noir IcĂ´ne Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir IcĂ´ne YouTube
  • Gris Facebook IcĂ´ne

LECTURE

LÉGENDES ET VÉRITÉS | les aventures de nathan doyle

BientĂ´t ...

légendes et vérités 3.png
28058726_1640783276009667_51630974977245

Photo : © Florence Chevalier / Coiffure : © David, pour Charente Périgord

  • Noir Facebook IcĂ´ne
  • Noir IcĂ´ne Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir IcĂ´ne YouTube
  • Gris Facebook IcĂ´ne

MÉTIER 

COIFFURE  | un univers pluriel

Moi, David, un des blogueurs de Charente PĂ©rigord, je suis coiffeur depuis 17 ans. J'aime mon travail et je cherche toujours Ă  expĂ©rimenter et dĂ©couvrir toutes les facettes de mon mĂ©tier. En 2017, j'ai eu l'occasion de coiffer pour l'Abri Cro-Magnon, aux Eyzies-de-Tayac-Sireuil, en Dordogne PĂ©rigord noir. Une aventure bĂ©nĂ©vole, humaine et pleine d'amitiĂ©s, oĂą LoĂŻc jouait aux photographes pour nous.

La coiffure est un monde qui Ă©volue tout le temps. Les chignons, les ombrĂ©s hair, les coupes, les couleurs. J'ai travaillĂ© chez les plus grands noms : Alexandre de Paris, Biguine Paris, Haute coiffure Française, etc...

logo-abri-cromagnon.png
  • Noir Facebook IcĂ´ne
  • Noir IcĂ´ne Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir IcĂ´ne YouTube
  • Gris Facebook IcĂ´ne

MÉTIER

LIBRAIRE | un monde sans frontères

Moi, LoĂŻc, un des blogueurs de Charente PĂ©rigord, je suis libraire depuis 10 ans. Je me passionne par mon travail et j'aime faire dĂ©couvrir toutes les mondes parallèles de mon mĂ©tier. En 2019, avec David, j'ai eu l'occasion d'interviewer pour notre blog, Olivier Norek et Nicolas Robin, deux grands auteurs.

Etre libraire c'est expérimenter des milliers d'univers et vivre des centaines d'aventures. Les polars, les BD, mais surtout l'Histoire. J'ai travaillé dans les plus grandes enseignes : Eyrolles Paris, Hisler Even Metz et Thionville, Guerlin Reims, etc...

book-2388213_1920.jpg