COPYRIGHT © 2013-2021 Charente Périgord (le blog) ; Tous droits réservés.

Tous textes publiés sur ce "BLOG" sont et deviennent la propriété du blog Charente Périgord, étant écrits et publiés par nous, sous notre nom de domaine et ne peuvent être diffusés ou réutilisés sans le consentement des blogueurs administrateurs et propriétaires de Charente Périgord (https://www.charenteperigord.fr/ ou  https://www.facebook.com/charenteperigord/).

Le BLOG, où sont diffusées tous nos articles, étant existant depuis 2013, appartient au dit blog "https://www.charenteperigord.fr/" et ses propriétaires administrateurs, qui sont, par conséquent, les éditeurs des textes déposés librement sur ce dit blog, selon les articles du code de la propriété intellectuelle. Les textes diffusés ne peuvent donc être supprimés et/ou réutilisés sur une autre plateforme ou moyen de diffusion sans le consentement des administrateurs-éditeurs de ce blog.

Nous écrivons nous-même nos textes et publions nos propres photos. Nous pouvons aussi reprendre des morceaux de textes ou d'articles de d'autres sites ou de Wikipédia, pour illustrer ou appuyer nos articles. dans ce cas, nous nommons les auteurs et mettons des liens vers les textes d'origine afin de respecter le droit d'auteur. Si toutefois cela dérange, merci de nous contacter et nous retirerons les parties qui vous appartiennent, si c'est le cas.

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône YouTube
  • Gris Facebook Icône

Interview : Nicolas Robin


Pouvez-vous vous présenter en tant qu’écrivain ?

Je me définis plus comme romancier qu’écrivain. Il me serait difficile d’écrire sur commande ou sur un sujet particulier. Alors je m’appelle Nicolas Robin, je suis né dans les Landes en pleine canicule de l’été 1976, et j’habite à Paris. J’écris des drames rigolos... Bonjour à tous !

Comment êtes-vous entré dans le milieu littéraire ?

Je voulais être comédien en fait, et je participais à des ateliers de théâtre depuis l’adolescence. Je rêvais de faire du Stand-Up. L’improvisation a été une bonne école pour écrire des dialogues et faire avancer une histoire. Il m’est arrivé d’écrire des saynètes avec mon groupe de l’atelier théâtre ; et puis un jour je me suis lancé sur l’écriture d’un roman. J’ai tenté ma chance avec mon manuscrit, envoyé à 10 Maisons d’éditions. Anne Carrière m’a téléphoné, elle voulait me rencontrer suite à la lecture de « Roland est mort ». C’était une chance incroyable. Elle a été bienveillante et un puits de conseils pour améliorer l’écriture de mon roman. Elle l’a publié en mars 2016.

Pouvez-vous nous présenter vos livres ?

« Roland est mort » et « Je ne sais pas dire je t’aime » sont deux romans qui traitent de la solitude, du besoin de donner une nouvelle direction à sa vie. Je pars toujours d’un aspect dramatique pour le désamorcer avec humour. C’est assez caustique, parfois aigre-doux. Les histoires sont racontées sur le ton de la comédie avec beaucoup de tendresse. J’aime les personnages qui marchent sur une planche pourrie mais qui se relèvent. « Roland est mort » est l’histoire d’un homme qui va se retrouver en charge du caniche et de l’urne de son voisin qu’il ne connaissait pas vraiment. « Je ne sais pas dire je t’aime » est un chassé-croisé dans Paris entre 4 personnes qui ont une crise affective à dénouer tout en trouvant le temps d’aller à l’isoloir voter pour le prochain Président de la République.

Pouvez-vous nous parler, et présenter vos projets futurs ?

J’ai participé à « L’amour c’est... » qui sort le 31 octobre. L’illustrateur Jack Koch a invité 200 auteurs à donner leur définition de l’amour et en a fait une illustration. 400 pages de poésie et d’humour. Un très beau cadeau à offrir en cette fin d’année. Et mon prochain roman sortira au printemps prochain aux éditions Anne Carrière. Je me suis glissé dans la peau d’une femme et croyez-moi, ça n’a pas été facile... ah ah !

Quelles sont vos motivations à écrire des histoires ?

Il s’agit d’emporter le lecteur, de le faire rire et de l’émouvoir. C’est un processus naturel qui est venu très jeune. Enfant solitaire, je me suis raconté des histoires avant de les écrire aujourd’hui. C’est une disposition que j’ai développé à l’aube de ma vie, je ne me vois pas faire autre chose. Recevoir un message d’encouragement d’un lecteur est la meilleure des médailles.

L’écriture, vous sert-elle de résilience ?

L’écriture me sert de bouffée d’oxygène et permet une certaine liberté d’expression dans une société où tout est procédure et organisation bien rangée. C’est un exutoire avant tout.

Quelle est la question jamais entendue que vous rêveriez que l’on vous pose ? (Écrivez-la et répondez-y)

À quel personnage de vos romans vous identifiez-vous le plus ? - Certainement le prochain : Bérengère, une hôtesse de l’air très à cheval sur les principes, une hôtesse-bien-comme-il-faut.

Pensez-vous qu’écrire c’est vivre la réalité de son imagination ?

Écrire c’est une projection de son imagination. L’idée vient souvent d’une interrogation saugrenue qui commence par « et si... ? » Et si on me confiait l’urne de quelqu’un que je ne connais pas ? Dans mes romans, je pense être témoin d’une réalité crue, qui dérange parfois.

Quel est votre roman préféré ?

« Le lion » de Joseph Kessel , c’était ma première invitation au voyage. Partir au Kenya. Le rêve.

Votre pire souvenir lors d’une dédicace ?

Un homme s’est posté devant moi pour me parler dans un monologue sans fin, avec un sujet de discussion qui changeait toutes les trois secondes. Je ne savais si c’était un gag ou un syndrome brutal.

Quel est votre genre préféré lors de vos compositions ?

La fiction comico-tragique. Mon dernier coup de cœur, c’est « Simple » de Julie Estève qui est sorti à la rentrée littéraire. L’histoire bouleversante du « baoul », l’idiot du village en Corse, qui parle avec son langage et révèle les secrets des habitants qui l’ont trop souvent raillé.

Qu’attendez-vous de vos ouvrages ? De vos lecteurs ?

J’espère que mes romans accompagnent les lecteurs comme dans un rêve éveillé. Parfois ils proposent de poser leur attention sur une vie qui paraît ordinaire mais qui ne l’est pas tant que ça. Ils posent une question : Avons-nous fait de notre mieux ?

Si vous deviez dire un mot pour vos lecteurs, quel serait-il ?

Merci. Merci à ceux qui prennent le temps de me lire alors qu’il y a tant de choses à lire. Merci à ceux qui m’envoient un message bienveillant ou passent me voir au salon du livre. Merci à vous.


43 Ansichten0 Kommentare
1/1
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône YouTube
  • Gris Facebook Icône

DESTINATION

LE PÉRIGORD CHARENTAIS | en sud-charente

&

LE SUD-CHARENTE

Le Sud-Charente EST le joyau du département de la Charente. Il possède une partie du Périgord, oublié de nos jours, et cache de nombreuses richesses à découvrir.

Les châteaux, les lagons, les églises, les vignobles, les écrivains et la gastronomie...

Terres d'héritages, le Sud-Charente Périgord saura vous ravir et vous transporter dans un univers inédits de richesses et de fertilités historiques abondantes, baignés dans une nature reposante et généreuse.

51535851_1141990155983962_77350295465288
LE PÉRIGORD CHARENTAIS
&
LE SUD-CHARENTE | terres d'héritages
151872690_3787603694660937_7593181883167
L'église monolithe d'Aubeterre

“Découvrez la plus grande église monolithe d'Europe, creusée entièrement dans la roche. Vous serez hypnotisés !”

— Sud-Charente, Périgord Charentais

IMG_20190717_165623_edited.jpg
Les lagons bleus de Guizengeard

“Les lagons bleus du Sud-Charente sont de véritables merveilles de la nature. La promenade est à couper le souffle !”

— Sud-Charente

1/1
IMG_20200725_135257_edited_edited.jpg
LE PÉRIGORD | à travers le temps
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône YouTube
  • Gris Facebook Icône

DESTINATION

LE PÉRIGORD  | en dordogne

Le Périgord en Dordogne est d'une beauté exceptionnelle. Jamais nous ne pourrons nous en lasser. des châteaux, des églises, des villages troglodytes, des gouffres, une gastronomie extra, et des paysages à couper le souffle.

La Dordogne Périgord est un diamant dans un écrin de nature façonné par l'Homme depuis la préhistoire à nos jours. Une pépite du monde, une perle de la nature. Tout y est présent pour vous en mettre plein la vue et vous permettre de vous évader et d'oublier vos soucis le temps d'un moment complice, d'une balade nature et de découvertes extraordinaires.

“Le village de la Madeleine, un village troglodyte d'une beauté exceptionnelle. Vous serez happés par la beauté du site.”

— Dordogne, Périgord noir

illustration-accueil-3.jpg
Périgueux

“Périgueux, capitale du Périgord. Une ville ancienne qui cache bien des trésors à découvrir. Sensations garanties à travers les ruelles.”

— Dordogne, Périgord blanc

2007_09_18_31_perigueux_blick_auf_st.fro
Le village de la Madeleine
1/1
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône YouTube
  • Gris Facebook Icône

DESTINATION

LE CHARENTE | depuis 140 millions d'années

La Charente est un département qui a été longtemps boudé par le tourisme. Pourtant, elle recèle de trésors inestimables qui pourront vous faire tourner la tête.

Mais aujourd'hui, elle sort de l'ombre en révélant ses plus beaux atouts naturels, historiques et d'héritage. Possédant une partie du Périgord, la Charente saura briller de nouveau à travers son histoire et ses richesses qui vous permettront de découvrir les plus beaux monuments classés, sites historiques et spots natures depuis plus de 140 millions d'années.

new-zealand-1805939_1920.jpg
CHARENTE | à travers les âges
DSC_0059_edited.jpg
Coriobona
village Gaulois

“Le village gaulois qui vous fera remonter le temps et découvrir une époque fascinante à travers cette superbe reconstitution d'un oppidum.”

— Charente, Esse

IMG_20200722_171725.png
La maison natale de François Mitterrand

“La maison natale de François Mitterrand, à Jarnac, saura vous transporter dans le temps et partager la vie du Président.”

— Charente, Jarnac

1/1

Cuisine du terroir

LES RECETTES

Gâteau noix/bananes Périgourdin

Tarte tatin aux cèpes et aux noix

Poulet de Barbezieux au foin des Charentes

Les cagouilles à la Charentaise

Le grillon de porc Charentais

94568064_548623872466079_869304425842212
poulet-au-foin.jpg
cagouilles-002.jpg
91084074_218293412617172_737590674513199
1/1

Forêt comestible

LES PLANTES SAUVAGES COMESTIBLES

Les nèfles

Les cynorrhodons

hip-692694_1920.jpg
1/1
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône YouTube
  • Gris Facebook Icône

LECTURE

LÉGENDES ET VÉRITÉS | les aventures de nathan doyle

Bientôt ...

légendes et vérités 3.png
28058726_1640783276009667_51630974977245

Photo : © Florence Chevalier / Coiffure : © David, pour Charente Périgord

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône YouTube
  • Gris Facebook Icône

MÉTIER 

COIFFURE  | un univers pluriel

Moi, David, un des blogueurs de Charente Périgord, je suis coiffeur depuis 17 ans. J'aime mon travail et je cherche toujours à expérimenter et découvrir toutes les facettes de mon métier. En 2017, j'ai eu l'occasion de coiffer pour l'Abri Cro-Magnon, aux Eyzies-de-Tayac-Sireuil, en Dordogne Périgord noir. Une aventure bénévole, humaine et pleine d'amitiés, où Loïc jouait aux photographes pour nous.

La coiffure est un monde qui évolue tout le temps. Les chignons, les ombrés hair, les coupes, les couleurs. J'ai travaillé chez les plus grands noms : Alexandre de Paris, Biguine Paris, Haute coiffure Française, etc...

logo-abri-cromagnon.png
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône YouTube
  • Gris Facebook Icône

MÉTIER

LIBRAIRE | un monde sans frontères

Moi, Loïc, un des blogueurs de Charente Périgord, je suis libraire depuis 10 ans. Je me passionne par mon travail et j'aime faire découvrir toutes les mondes parallèles de mon métier. En 2019, avec David, j'ai eu l'occasion d'interviewer pour notre blog, Olivier Norek et Nicolas Robin, deux grands auteurs.

Etre libraire c'est expérimenter des milliers d'univers et vivre des centaines d'aventures. Les polars, les BD, mais surtout l'Histoire. J'ai travaillé dans les plus grandes enseignes : Eyrolles Paris, Hisler Even Metz et Thionville, Guerlin Reims, etc...

book-2388213_1920.jpg