COPYRIGHT © 2013-2021 Charente Périgord (le blog) ; Tous droits réservés.

Tous textes publiés sur ce "BLOG" sont et deviennent la propriété du blog Charente Périgord, étant écrits et publiés par nous, sous notre nom de domaine et ne peuvent être diffusés ou réutilisés sans le consentement des blogueurs administrateurs et propriétaires de Charente Périgord (https://www.charenteperigord.fr/ ou  https://www.facebook.com/charenteperigord/).

Le BLOG, où sont diffusées tous nos articles, étant existant depuis 2013, appartient au dit blog "https://www.charenteperigord.fr/" et ses propriétaires administrateurs, qui sont, par conséquent, les éditeurs des textes déposés librement sur ce dit blog, selon les articles du code de la propriété intellectuelle. Les textes diffusés ne peuvent donc être supprimés et/ou réutilisés sur une autre plateforme ou moyen de diffusion sans le consentement des administrateurs-éditeurs de ce blog.

Nous écrivons nous-même nos textes et publions nos propres photos. Nous privilégions l'écriture ou la réécriture sous forme de paraphrase, afin d'éviter tout problème de droits d'auteurs. Nous pouvons aussi reprendre des morceaux de textes ou d'articles de d'autres sites ou de Wikipédia, pour illustrer ou appuyer nos articles. dans ce cas, nous nommons les auteurs et mettons des liens vers les textes d'origine afin de respecter le droit d'auteur, sans oublier que l'information d'un sujet n'a pas de propriété intellectuelle. Si toutefois cela dérange, merci de nous contacter, au préalable, car nous savons que nous avons 1 mois, après avoir été prévenus, pour retirer les parties qui vous appartiennent, si c'est le cas et si cela vous dérange d'être utilisés comme source.

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône YouTube
  • Gris Facebook Icône

Chronique : "Entrez dans la danse", de Jean Teulé


Je mourrais d'envie pour vous parler de ce livre, de vous faire écouter ou réécouter la fabuleuse danse macabre de Camille de Saint Saens, car la danse dans laquelle nous invite Jean Teulé dans son dernier roman est une danse noire.

Prenons la destination du Saint-Empire Romain Germanique et plus particulièrement la capitale alsacienne, Strasbourg. Depuis 1262, la cité strasbourgeoise, affranchie de l’autorité de son prince-évêque est devenue une ville libre. La petite république strasbourgeoise va donc élire ses représentants. L’ammeister, le chef de la ville est élu par les délégués des corporations pour un an.

Petit à petit, grâce notamment au commerce fluvial, Strasbourg va s’agrandir et s’enrichir au fil des siècles. Devenue une véritable place forte, la vie intellectuelle va considérablement être bouleversée par une toute nouvelle invention, l’imprimerie. Dès lors la ville va accueillir près d’une dizaine d’imprimerie faisant d’elle un véritable centre d’imprimerie.

C’est donc sans surprise que l’on voit de nombreux intellectuels et artistes attirés par Strasbourg.

Mais, plus haut on est monté, plus la chute est violente.

Juillet 1518, l’Ammeister de Strasbourg Andreas Drachenfels, marchand de bière de métier aurait bien besoin d’une petite mousse pour se rafraîchir. Accablé par la chaleur de l’été et la sécheresse, les strasbourgeois sont en plus frappé par une véritable famine.

Une belle jeune fille déambule dans les rues de la cité avec un nourrisson dans les bras, se dirige vers la rivière et d’un geste empli de désespoir y jette le pauvre nouveau né. Frau Troffea retourne alors auprès de son mari, un graveur de Strasbourg, assurant à sa femme que se débarrasser de l’enfant était la meilleure chose à faire. Leurs voisins, les Gebviller, eux ont opté pour une toute autre solution.

Sans dire un mot, Frau Troffea va se lever, se diriger dans la rue et danser. Se rongeant les dents avec les os de leur enfant qu’ils viennent de manger, les Gebviller regardent interloqués la jeune femme se trémousser. De petits picotements se font alors ressentir dans les jambes de Jérôme Gabviller qui se lève et danse à son tour.

Cette danse va peu à peu s’étendre et entraîner de plus en plus de personnes qui vont se mettre à danser sans pouvoir s’arrêter. Durant plusieurs jours, c’est avec le diable au corps que ces malheureux vont se déhancher jusqu’à tomber de fatigue. Près de 400 strasbourgeois vont entrer dans cette danse macabre.

C’est ce fait divers des plus étranges que Jean Teulé raconte dans son dernier roman avec son style et son humour qui font son succès depuis ses débuts. Certes le langage utilisé et assez fleuris (comme toujours avec Teulé) ne colle pas à l’époque, mais cet anachronisme ne retire rien à la qualité et l’intérêt de ce roman historique.

A l’ombre des murs des bâtiments officiels et religieux de la ville, l’Ammeister et l’évêque de Strasbourg se disputent sur la résolution de cette épidémie. Si le premier fait tout d’abord appel aux médecins pour venir en aide à la population, il comprend vite que ce qui pousse les gens à la folie c’est la faim. Le religieux lui, y voit la colère divine et se refuse d’ouvrir le garde-manger de l’Eglise.

Si la ville est libérée de son prince-évêque, le représentant de l’Eglise n’en a pas moins la vie d’un prince. Tout comme le Saint-Siège fait payer depuis quelques temps la clémence de dieu (les indulgences) pour financer ses folies architecturales, Guillaume de Honstein capte toutes les richesses et les denrées alimentaires pour son propre compte.

Dans le même temps, les idées d’un moine encore inconnu dénonçant tous ces excès fleurissent un peu partout sur les portes de Strasbourg…mais qui est donc ce Martin Luther ?

Outre ce phénomène étrange et la manière dont il est traité par les autorités de la ville, c’est une véritable critique des travers du catholicisme, mais plus encore, c’est la naissance d’une nouvelle religion qui allait changer le court de l’Histoire qui nous est conté par Jean Teulé.

Je ne peux pas m’empêcher d’ailleurs de vous retranscrire, en intégralité, le dernier chapitre : « Cinquante-quatre ans plus tard, c’était la Saint-Barthélemy ».

Ce court chapitre est en autre une invitation à lire ou relire « Charlie 9 » de Jean Teulé qui vous conduira dans les coulisses de ce massacre, mais aussi une formidable transition pour le prochain article que je vous proposerai.

En attendant, je vous laisse entrer dans la danse.

Vous pouvez également en découvrir un peu plus en retrouvant l'excellent Frank Ferrand qui y a consacré un épisode de son émission "Au cœur de l'Histoire" : http://www.europe1.fr/emissions/au-coeur-de-l-histoire/lintegrale-la-danse-mortelle-07022018-3568091

"Entrez dans la danse" de Jean Teulé, est publié aux Editions Julliard.


29 Ansichten0 Kommentare
1/1
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône YouTube
  • Gris Facebook Icône

DESTINATION

LE PÉRIGORD CHARENTAIS | en sud-charente

&

LE SUD-CHARENTE

Le Sud-Charente EST le joyau du département de la Charente. Il possède une partie du Périgord, oublié de nos jours, et cache de nombreuses richesses à découvrir.

Les châteaux, les lagons, les églises, les vignobles, les écrivains et la gastronomie...

Terres d'héritages, le Sud-Charente Périgord saura vous ravir et vous transporter dans un univers inédits de richesses et de fertilités historiques abondantes, baignés dans une nature reposante et généreuse.

51535851_1141990155983962_77350295465288
LE PÉRIGORD CHARENTAIS
&
LE SUD-CHARENTE | terres d'héritages
151872690_3787603694660937_7593181883167
L'église monolithe d'Aubeterre

“Découvrez la plus grande église monolithe d'Europe, creusée entièrement dans la roche. Vous serez hypnotisés !”

— Sud-Charente, Périgord Charentais

IMG_20190717_165623_edited.jpg
Les lagons bleus de Guizengeard

“Les lagons bleus du Sud-Charente sont de véritables merveilles de la nature. La promenade est à couper le souffle !”

— Sud-Charente

1/1
IMG_20200725_135257_edited_edited.jpg
LE PÉRIGORD | à travers le temps
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône YouTube
  • Gris Facebook Icône

DESTINATION

LE PÉRIGORD  | en dordogne

Le Périgord en Dordogne est d'une beauté exceptionnelle. Jamais nous ne pourrons nous en lasser. des châteaux, des églises, des villages troglodytes, des gouffres, une gastronomie extra, et des paysages à couper le souffle.

La Dordogne Périgord est un diamant dans un écrin de nature façonné par l'Homme depuis la préhistoire à nos jours. Une pépite du monde, une perle de la nature. Tout y est présent pour vous en mettre plein la vue et vous permettre de vous évader et d'oublier vos soucis le temps d'un moment complice, d'une balade nature et de découvertes extraordinaires.

“Le village de la Madeleine, un village troglodyte d'une beauté exceptionnelle. Vous serez happés par la beauté du site.”

— Dordogne, Périgord noir

illustration-accueil-3.jpg
Périgueux

“Périgueux, capitale du Périgord. Une ville ancienne qui cache bien des trésors à découvrir. Sensations garanties à travers les ruelles.”

— Dordogne, Périgord blanc

2007_09_18_31_perigueux_blick_auf_st.fro
Le village de la Madeleine
1/1
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône YouTube
  • Gris Facebook Icône

DESTINATION

LE CHARENTE | depuis 140 millions d'années

La Charente est un département qui a été longtemps boudé par le tourisme. Pourtant, elle recèle de trésors inestimables qui pourront vous faire tourner la tête.

Mais aujourd'hui, elle sort de l'ombre en révélant ses plus beaux atouts naturels, historiques et d'héritage. Possédant une partie du Périgord, la Charente saura briller de nouveau à travers son histoire et ses richesses qui vous permettront de découvrir les plus beaux monuments classés, sites historiques et spots natures depuis plus de 140 millions d'années.

new-zealand-1805939_1920.jpg
CHARENTE | à travers les âges
DSC_0059_edited.jpg
Coriobona
village Gaulois

“Le village gaulois qui vous fera remonter le temps et découvrir une époque fascinante à travers cette superbe reconstitution d'un oppidum.”

— Charente, Esse

IMG_20200722_171725.png
La maison natale de François Mitterrand

“La maison natale de François Mitterrand, à Jarnac, saura vous transporter dans le temps et partager la vie du Président.”

— Charente, Jarnac

1/1

Cuisine du terroir

LES RECETTES

Gâteau noix/bananes Périgourdin

Tarte tatin aux cèpes et aux noix

Poulet de Barbezieux au foin des Charentes

Les cagouilles à la Charentaise

Le grillon de porc Charentais

94568064_548623872466079_869304425842212
poulet-au-foin.jpg
cagouilles-002.jpg
91084074_218293412617172_737590674513199
1/1

Forêt comestible

LES PLANTES SAUVAGES COMESTIBLES

Les nèfles

Les cynorrhodons

hip-692694_1920.jpg
1/1
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône YouTube
  • Gris Facebook Icône

LECTURE

LÉGENDES ET VÉRITÉS | les aventures de nathan doyle

Bientôt ...

légendes et vérités 3.png
28058726_1640783276009667_51630974977245

Photo : © Florence Chevalier / Coiffure : © David, pour Charente Périgord

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône YouTube
  • Gris Facebook Icône

MÉTIER 

COIFFURE  | un univers pluriel

Moi, David, un des blogueurs de Charente Périgord, je suis coiffeur depuis 17 ans. J'aime mon travail et je cherche toujours à expérimenter et découvrir toutes les facettes de mon métier. En 2017, j'ai eu l'occasion de coiffer pour l'Abri Cro-Magnon, aux Eyzies-de-Tayac-Sireuil, en Dordogne Périgord noir. Une aventure bénévole, humaine et pleine d'amitiés, où Loïc jouait aux photographes pour nous.

La coiffure est un monde qui évolue tout le temps. Les chignons, les ombrés hair, les coupes, les couleurs. J'ai travaillé chez les plus grands noms : Alexandre de Paris, Biguine Paris, Haute coiffure Française, etc...

logo-abri-cromagnon.png
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône YouTube
  • Gris Facebook Icône

MÉTIER

LIBRAIRE | un monde sans frontères

Moi, Loïc, un des blogueurs de Charente Périgord, je suis libraire depuis 10 ans. Je me passionne par mon travail et j'aime faire découvrir toutes les mondes parallèles de mon métier. En 2019, avec David, j'ai eu l'occasion d'interviewer pour notre blog, Olivier Norek et Nicolas Robin, deux grands auteurs.

Etre libraire c'est expérimenter des milliers d'univers et vivre des centaines d'aventures. Les polars, les BD, mais surtout l'Histoire. J'ai travaillé dans les plus grandes enseignes : Eyrolles Paris, Hisler Even Metz et Thionville, Guerlin Reims, etc...

book-2388213_1920.jpg